Commentaire de l'éditeur : L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, c’est une aventure rocambolesque et hilarante aux quatre coins de l’Europe et dans la Libye postkadhafiste, une histoire d’amour plus pétillante que le Coca-Cola, mais aussi le reflet d’une terrible réalité : le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle. Un roman dont le titre peut à lui seul provoquer des insuffisances respiratoires chez ceux qui tentent de le prononcer d'une seule traite !

« Le premier mot que prononça l’Indien Ajatashatru Lavash Patel en arrivant en France fut un mot suédois. Un comble !
Ikea.
Voilà ce qu’il prononça à mi-voix. Cela dit, il referma la porte de la vieille Mercedes rouge et patienta, les mains posées sur ses genoux soyeux comme un enfant sage. »

 

 

 

  L'avis de Gaelle : J'avais vraiment envie de lire ce livre mais avec le sentiment que je fort que je risquais d'etre déçu comme avec d'autres romans soit disant "drôle"..... Eh bien, non je n'ai pas été déçue, j'ai meme beaucoup aimé ! Ce n'est pas forcément très drôle mais vraiment décalé et c'est très plaisant. Pour autant, l'histoire ne part pas dans tous les sens, il y a un fond, un vrai sujet : le périples des clandestins, ces gens qu'on ne veut pas toujours voir mais qui vivent milles aventures et milles souffrances dans leur quête d'une vie meilleure.